Articles par "echosondeur"
Affichage des articles dont le libellé est echosondeur. Afficher tous les articles
La pêche du bord peut être frustrante. Quand les prises se font rares ou qu'on ne connait pas un spot il est tentant de vouloir découvrir si le spot pêché est une piscine sans vie ou un spot qu'on avait mal lu.
Pour céder à la tentation il existe des sondes pour nous, pêcheurs du bord. La dernière est celle de Deeper avec son Start que nous avons pu tester pendant deux mois.

Le Deeper Start remplace le Deeper 3.0 qui était l'entrée de gamme de la marque.


Caractéristiques

  • OS: Android 4.4 ou IOS 9 minimum
  • Poids: 65 grammes
  • Connexion : Wifi (40 m de portée)
  • Fréquence:  120 kHz
  • Cône : 40°
  • Profondeur max: 50m
  • Fréquence de sondage: 10 mises à jour par seconde
  • Batterie: Lithium Ion (autonomie de 6h)
  • Temps de charge de la batterie : 2.5h
  • GPS absent
  • LED (indicateur de charge + pêche de nuit)
La donnée la plus importante d'un sondeur est la fréquence et le fameux angle de cône (le cœur du signal ultrason). Avec un angle 40° Deeper a opté pour un angle de cône qui offre un bon compromis entre la bonne détection des poissons et la non déformation des reliefs du fond. 
Le poids a été revu à la baisse avec seulement 65g, une simple canne à brochet est capable de lancer la sonde.


La conception est dans la lignée des autres modèles. Le packaging est propre et attrayant.
Dans la boite vous trouvez la sonde Deeper Start, un cordon de chargement USB et une notice d'utilisation en Français. La sonde est munie d'une agrafe qui rend facile et rapide l'attache au fil de votre moulinet.



Pour attacher votre smartphone de manière sécurisée sur le blank de la canne, Deeper propose un système d'attache indispensable que vous trouverez en vente ici.

Système de fixation de smartphone sur canne


Utilisation du Deeper Start


Pour que votre téléphone s'associe correctement à la sonde, placez la dans l'eau à une distance proche de vous et démarrez l'application. La sonde se met automatiquement en route, l'application démarre la connexion Wifi et si tout se passe bien l'association s'effectue toute seule. Durant toute la phase de test, la connexion s'est effectuée naturellement.


Lors de la première utilisation, le Deeper Start se mettra automatiquement à jour. Avec ces mises à jour fréquentes vous bénéficierez des améliorations. Une meilleure identification des poissons ainsi que la détection de la présence de végétation.



La philosophie des concepteurs du Deeper Start est de proposer un produit facile d'usage, sans réglage pour l'utilisateur. Les données sur l'application sont donc épurées. Votre écran est débarrassé des parasites liés à la sensibilité. Trois informations s'offrent à vous: la présence de végétation, les reliefs du fond ainsi que la présence de poissons. Les poissons sont indiqués par des icônes plus ou moins grandes selon leur taille.





Poissons détectés derrière un tombant.


Conclusion

L'appareil est clairement destiné aux pêcheurs sans expérience avec les sondeurs. Les réglages sont absents, l'algorithme de l'application détecte de lui même la présence de poissons. La sonde Start est vraiment séduisante pour ceux qui ne souhaitent pas se prendre la tête et avoir un produit opérationnel sans manipulation. L'autonomie est suffisante, on consomme sa batterie de téléphone bien avant celle du Start.
Les initiés en revanche n'y trouveront pas (pour l'instant) leur compte, car il n'est pas possible de changer la fréquence et de voir les données brutes.

Les pêcheurs de bord itinérants seront les premiers intéressés. Le mode d'utilisation que je conseille est le lancer-ramener pour peigner une zone, détecter les hauts fonds, les pentes et la profondeur de tenue des poissons. En verticale la sonde sera peu utile car vous ne verrez pas votre leurre à l'écran.
Côté pratique, je vous conseille d'utiliser une canne dédiée plutôt que de refaire son montage après chaque utilisation. 

L'équipe technique de Deeper est assez réactive, l'application Android est mise à jour assez fréquemment pour améliorer constamment l'utilisation. Espérons qu'un mode 'expert' voit le jour pour régler soit même la sensibilité et avoir les données brutes indispensables à la pratique de la verticale. Avec un mode expert, cette sonde pourrait également intéresser des pêcheurs plus aguerris pour un tarif très attractif et un poids très léger au regard des autres appareils du marché.





WallStreetFishing vous propose un quizz pour tester vos connaissances sur les echosondeurs. N'hésitez pas à m'envoyer des questions supplémentaires en message privé sur Facebook. Bonne chance et partagez vos scores!
Je vous annonce le lancement d'un nouveau site spécialisé sur l'univers des sondeurs https://www.echosondeurs.com




Ce tout nouveau site dont je suis l'auteur vous propose des avis sur les sondeurs du marché, vous informe de l'actualité et vous propose une série d'articles techniques pour mieux comprendre les différentes fonctionnalités des sondeurs.
Une adresse Facebook est aussi dédiée à ce nouveau site, vous pouvez vous y rendre à cette adresse.

N'hésitez pas à commenter les articles ou demander des conseils, je ne rechigne jamais à vous répondre.
Dans ce nouveau billet je vous fournis les points clés pour sélectionner un sondeur selon l'usage que vous souhaitez en faire. Avant d'investir je vous encourage à lire quelques articles expliquant le fonctionnement de ces appareils. Un sondeur n'est pas de prime abord très intuitif, il faut comprendre leurs limites et leurs possibilités pour choisir le modèle qui collera le mieux à vos attentes.

Voici quelques articles Echosondeurs.com et WallStreetFishing :
1.Fonctionnement basique d'un sondeur
2.Tout comprendre sur les sondeurs
3. et pour aller encore plus loin, lire tous articles WallStreet Fishing sur la fonction GPS, le Chirp, la séparation de cible, etc..

La première question à vous poser est pour quelles usages je souhaite acquérir un sondeur ?

  • Pour repérer les zones de tenue des poissons (Fish Finder) ?
  • Pour repérer les fosses, les hauts fonds, les obstacles et autres reliefs ?
  • Pour établir la bathymétrie de votre plan d'eau ?
  • Pour pêcher en verticale en visualisant la hauteur du fond, voir son leurre et voir les poissons monter sur le montage ?
  • Pour pêcher en mer dans des fonds importants ?
  • Pour prospecter du bord, en float tube, en bateau ?


Pour chacun des 6 points je vous détaille les capacités que doivent avoir votre appareil et quel(s) modèle(s) sur le marché répondra à vos attentes.

Quel sondeur pour repérer les zones de tenue des poissons?
Caractéristiques requises: Pour repérer les zones de tenue de poissons et la recherche de fourrage il faut au minimum un angle très large (60 °) pour prospecter sous le bateau le plus largement possible. Pour une très grande prospection, vous pouvez opter pour les Structure Scan de Lowrance ou le Side Imaging de Humminbird, ainsi en vous déplaçant vous verrez les poissons qui se situent de chaque bord de l'embarcation, c'est redoutable si on a un moteur thermique et qu'on parcourt de la distance. Avec le mode DownImaging vous pouvez aussi voir les poissons. Cependant ce n'est clairement pas idéal, le fait que le faisceau soit très fin, qu'on soit obligé de se déplacer et qu'on est limité aux zones sous le bateau font que la surface de prospection est très limitée.


Quel sondeur pour analyser les reliefs du fond ?
Caractéristiques requises: Pour avoir une représentation la plus fiable possible un angle très serré est à privilégier pour éviter les zones d'ombres, la précision est à modérer avec la profondeur. Avec un angle de 20° en rivière vous aurez une représentation assez fiable du relief sous votre embarcation, en méditerranée sur 100m de fond c'est déjà plus discutable même si les reliefs sont plus réguliers qu'en eau douce.. Pour avoir une belle représentation imagée, les modes DownImaging(ou DownVü, DownScanImaging selon les fabriquants) et Side Imaging (Structure Scan, SideVü) sont un plus indéniable pour repérer les structures (pont, arbres, roches,etc..).



Quel sondeur pour cartographier les fonds ?
Caractéristiques requises: Pour réaliser des relevés de bathymétrie, la première des fonctionnalités à avoir est bien évidement le GPS. Avec une carte mémoire vous stockerez les relevés du sondeur pour chaque point GPS. Pour les tous petits plans d'eau une sonde standard (20°/60°) fera l'affaire, pour les grands plans d'eau le Side Imaging / SideVü / StructureScan est indispensable pour battre du terrain. Avec des logiciels comme AutoChart d'Humminbird, QuickDraw Contours de Garmin ou Insight Genesis de Lowrance vous pouvez recueillir vos relevés et générer des cartes Bathymétriques.

Quel sondeur pour pêcher en verticale ?
Caractéristiques requises: C'est surement la catégorie qui nécessite le moins d'investissement, un sondeur standard avec les angles 20°/60° sera adapté à la plupart des situations. Avec une bonne définition d'écran vous aurez une meilleure précision en cm/pixel.

Quel sondeur pour pêcher en mer dans des fonds importants ?
Caractéristiques requises: La puissance du signal est importante, choisissez une sonde de puissance supérieure à 300W pour obtenir un retour précis. Le CHIRP est une bonne solution en mer puisque le signal émis est plus long et traverse mieux les profondeurs. Pour atteindre aussi des fonds importants, la fréquence a un rôle, plus la fréquence est faible plus le signal atteindra les profondeurs sans perte, et inversement avec les fréquences hautes. La contrepartie aux fréquences basses est que l'angle est souvent large, donc vous ne serez pas précis sur les reliefs du fond.



Quel sondeur pour prospecter du bord, en float tube ou en bateau?
Caractéristiques requises: Pour sonder du bord, vous devez sortir du monde des standards en optant pour un sondeur dédié avec une sonde sans fil. Pour être concret un seul se détache véritablement du lot c'est le Deeper, il permet une prospection fine ou large avec des angles de 15° et 55° alors que ses concurrents ne proposent qu'un angle de 90°. Avec le Deeper vous utilisez votre téléphone portable ou votre tablette comme écran de visualisation. La définition des écrans est souvent plus élevé que sur les écrans des sondeurs du marché.
En float tube, vous choisirez une sonde skimmer (TA), c'est le type de sonde le plus facile à monter sur les floats.
En bateau, deux choix, un transducteur TA, qui se place sur le tableau arrière avec un impact limité sur l'embarcation mais en vous exposant aux perturbations du moteur. Autre choix la sonde traversante à coller à l'intérieur de l'embarcation, idéale pour les coques alu plates ou les semi rigides, les doubles coques avec de l'air sont à proscrire. Solution la plus impactante, avec une sonde TR (Traversante) qui nécessite de percer dans la coque pour faire passer la sonde.


Analyse des sondeurs du marché

Je vous propose à travers ces tableaux, de catégoriser les sondeurs du marché pour vous indiquer les possibilités techniques de chaque appareil. Chaque appareil mérite une analyse approfondie pour comparer la résolution d'écran, l'angle des cônes 2D, la puissance d'émission, la qualité du transducteur, etc..

Lowrance
Modèle Caractéristiques Usages Shop
Lowrance Hook2 4/5/7/9 pouces Chirp GPS 83/200kHz CHIRP(Chirp 2D) et DownScan Imaging CHIRP 455/800 kHz Fiche tech.
Lowrance Elite TI 5 ou 7 pouces Chirp GPS 83/200kHz CHIRP(Chirp 2D) et DownScan Imaging CHIRP 455/800 kHz Fiche tech.
Lowrance HDS Gen3 7,9 ou 12 pouces + 83/200 + Sonde LSS2 Structure Scan + 83/200kHz CHIRP(Chirp 2D) Fiche tech.
Lowrance HDS Gen3 7,9 ou 12 pouces + 83/200 + Sonde AirmarTM150M Sonde Airmar TM150M CHIRP (95-155kHz) (26°-17°) Fiche tech.
Humminbird
Modèle Caractéristiques Usages Shop
Humminbird Helix 5 ou 7 G2 2D 200kHz/83kHz (20°/60°) + GPS Fiche tech.
Humminbird Helix 5 G2 Chirp DI 200kHz/83kHz (20°/60°) + Down Imaging + GPS Fiche tech.
Humminbird Helix 5 G2 Chirp SI 200kHz/83kHz (20°/60°) + Side Imaging + Down Imaging + GPS Fiche tech.
Humminbird Onix 8 ou 10 SI 200kHz/83kHz (20°/60°) + Side Imaging + Down Imaging + GPS Fiche tech.
Garmin
Modèle Caractéristiques Usages Shop
Garmin Striker Plus 5 CV 77/200kHz CHIRP (45°/15°) et DownVü CHIRP 455/800 kHz (500W) Fiche tech.
Autres
Modèle Caractéristiques Usages Shop
RayMarine 5 PRO DownVision Chirp + mode 2D Chirp Fiche tech.
Deeper Pro+ 290kHz/15° et 90kHz/55° Fiche tech.



Légende et explications du tableau ci dessous



Les appareils taggés Prospection 2D sont équipés d'un transducteur simple (chirp ou non) qui vous permettra de visualiser ce qui se passe sous votre embarcation. En vous déplaçant vous verrez (selon l'angle du cône) une vue assez simplifiée des fonds et vous verrez apparaître les poissons qui passent dans le cône. Privilégiez un angle très large pour chercher les poissons et un angle réduit pour avoir un bon détail des fonds.



Les appareils taggés Prospection 3D verticale sont équipés de la technologie DownScanImaging/DownImaging, DownVü selon les constructeurs. Vous aurez une vue des fonds (sous l'embarcation) améliorée par rapport à la 2D mais qui nécessite absolument de vous déplacer pour que la prospection soit efficace. A titre personnel je vous déconseille de prendre un sondeur qui ne fait que DownScanImaging/DownImaging qui limite fortement l'utilisation.



Les appareils taggés Prospection 3D Latérale sont équipés de la technologie StructureScan/Side Imaging, SideVü selon les constructeurs. Vous aurez une vue de chaque côté de l'embarcation, c'est la meilleure technologie pour prospecter avec un bateau.



Pour pêcher en vertical, finalement seul le mode 2D est nécessaire puisque c'est la seule façon de voir évoluer votre leurre dans la couche d'eau et de repérer les poissons qui s'approchent du montage.



L'appareil est équipé d'un GPS, associé au StructureScan/Side Imaging/SideVü vous pourrez vous créer une cartographie efficace à partir des données enregistrées sur une carte mémoire. Avec le DownScanImaging/DownImaging/DownVü il est également possible d'établir une cartographie mais la surface couverte étant assez réduite ce n'est pas l'idéal. Les Waypoint sont des coordonnées GPS que vous enregistrées pour repérer un obstacle, une fosse, une zone dangereuse à la navigation.



Ces tags vous indiquent pour quel type d'embarcation le sondeur sera utilisé à son optimum. Par exemple le StructureScan/SideImaging/SideVü n'est pas exploitable en float tube (vitesse constante de8km/h et en ligne droite requise).



Ce tag indique que la sonde utilisée permet d'atteindre des profondeurs et d'être précis sur au moins 50 mètres. Pour des profondeurs supérieures, est ce bien utile à la pêche ?
Acheter un sondeur avec ou sans GPS...quand le budget est serré il est tentant de sacrifier cette fonction pour économiser plus d'une centaine d'euros.
Le but de ce billet est de vous fournir quelques points clés pour effectuer votre choix.

Il vous faut un GPS pour...


La sécurité

En mer ou dans les grands lacs il est primordial de connaitre sa position pour la sécurité et éviter les roches à fleur d'eau et autres hauts fonds..
Pour rentrer au port par mauvais temps, connaitre sa vitesse, marquer un point GPS si un des passagers tombe à l'eau pendant un déplacement (Touche MOB / Man OverBoard) ou annoncer sa position à la capitainerie en cas d'avarie en le couplant avec une VHF.

La pêche

Les waypoints vous permettent session après session de marquer vos points GPS favoris et de retourner avec précision sur vos spots.
Si vous possédez le mode StructureScan/Side Imaging, vous repérez à 10 mètres à tribord une structure, vous pouvez pointer cette structure pour obtenir ses coordonnées GPS.
Lors d'une dérive vous attrapez un poisson.. pour refaire la même dérive, vous marquez le spot dès que vous prenez le poisson et vous pourrez retourner malgré la dérive sur la zone productive.
Lors d'une compétition en float tube par vent soutenu cela m'est arrivé de tomber sur un banc de perches...
je n'avais pas de GPS et avec la dérive du float il m'a été impossible de retrouver le spot exact...c'est ce jour que j'ai regretté d'avoir un sondeur sans GPS.

I Pilot couplé au sondeur GPS


Si vous possédez une embarcation équipée d'un moteur électrique interfaçable avec votre sondeur GPS comme un Minn Kota équipé du système I-Pilot,
vous pouvez marquer un point à l'écran et le moteur travaillera comme une ancre électronique pour rester sur le spot sans aucune manœuvre de votre part,
Ce système I-Pilot est également capable d'enregistrer une route pour la refaire tout seul.

La bathymétrie

Avec des logiciels comme LakeMaster ou Insight Genesis vous pouvez consulter à posteriori les reliefs des fonds que votre sondeur a parcouru.
C'est un bon moyen d'analyser à la maison les reliefs et de noter les fosses, hauts fonds et autres variations de terrain.
Insight Genesis


Par contre le GPS n'est pas indispensable si...

- Vous êtes dans une simple barque sans moteur électrique ou en float tube dans une grand rivière;
les dérives sont rapides, il est difficile de remonter le courant pour refaire x fois la dérive, l'utilité d'un GPS est très limité...
- Vous naviguez sur de petits plans d'eau...
- Vous n'avez besoin que de repérer les silures qui montent sur votre montage...



Conclusion

Le GPS standard possède une précision acceptable pour les voitures ou pour prévenir les secours en mer; cependant avec 10 à 15 mètres de précision c'est déjà moins pratique pour pointer une structure.
Il faut absolument choisir un GPS - WAAS/EGNOS qui se révèle plus précis. Le WAAS (EGNOS en Europe) est un service terrestre qui corrige la précision du GPS, qui devient alors de moins de 3 mètres.
La plupart des modèles récents (Humminbird Helix et Onix) ou Lowrance Hook/Elite/Elite Ti/HDS sont compatibles WAAS/EGNOS.
Autre paramètre pour estimer la qualité d'un recepteur GPS, le 'refresh rate', c'est la fréquence de rafraîchissement de la position GPS qui est s'il est bas de 1Hz (1 fois par seconde) ou mieux 5Hz (5/s).

L'ajout de la fonction GPS a un certain coût. Ce surcoût est porté principalement par le prix de la cartographie qu'on embarque..
Cela représente un surcoût de plus d'une centaine d'euros entre un modèle sans GPS et avec GPS (exemple LOWRANCE HOOK-4 CHIRP TA 369€ contre LOWRANCE HOOK-4X CHIRP TA 279€  )
Les principaux fournisseurs de cartes sont Navionics, Sylmaps de Navicom ou C-MAP.

Chez Lowrance les modèles Hook et Elite Ti sont livrés avec la cartographie Navionics Gold+ qui contient notamment les côtes françaises ainsi que les cours d'eau et principaux lacs.
Chez Humminbird, la gamme Helix vient avec la carte France de Navionics.

Les hauts de gamme Humminbird Onix et Lowrance HDS sont compatibles avec les cartes citées plus haut...mais sont livrées nues, c'est à vous de choisir en supplément votre carte.

La consommation électrique est légèrement plus élevée car il faut alimenter en plus l’électronique du GPS, prévoyez une batterie avec une capacité supérieure.

Consultez les prix des sondeurs GPS

Un nouveau billet sur la technologie CHIRP, acronyme de Compressed High Intensity Radar Pulse (Signal Radar Compressé de Haute Intensité).
En réalité ce que les marques annoncent comme une innovation est en réalité une technologie assez vieille puisqu'elle est utilisée par l'armée britannique depuis le milieu du 20 ème siècle. Avec la réduction du coût de l’électronique et les hautes capacités de calcul actuelles la technologie est désormais accessible au grand public.


Les bases du son

Pour comprendre le fonctionnement du CHIRP, il faut rappeler les bases du son et donner un peu de vocabulaire.
  • Le son est une vibration qui se propage sous forme d'ondes. Le son ondule à une fréquence qui peut être audible à l'homme ou non.
  • Dans le cas des sondeurs, les sons émis sont des ultrasons, inaudibles à l'oreille humaine, ils possèdent une fréquence située entre 20kHz et 10000kHz.
  • Selon le fluide (eau, air,etc...) que le son traverse, sa célérité (vitesse) sera plus ou moins grande.
  • Dans l'eau, la vitesse approximative d'un son est de 1500m/s, dans l'air 340m/s, la vitesse peut varier légèrement selon la température et la salinité de l'eau, à noter que la fréquence ne modifie jamais la célérité.
  • Un son possède une grandeur physique nommée longueur d'onde. C'est la longueur en cm ou mètre de l'onde dans le fluide qu'il traverse (eau, air..).
  • Cette valeur dépend de la vitesse du son, de la fréquence et du nombre de cycles de sinusoïdes à cette fréquence. La durée d'un cycle de fréquence f se calcule avec la formule 1/f.
  • La résolution est la distance minimale entre deux objets qu'un sondeur sera capable d'afficher.




Fonctionnement des transducteurs monofréquence

Avec les sondeurs monofréquence, le transducteur émet un brève signal sonore à une fréquence fixe comme 83kHz ou 200kHz puis passe en mode réception en attendant le retour de l'onde qui a 'rebondi' sur les poissons et le fond. Le signal qui revient vers le sondeur, est une copie retardée et atténuée du signal émis.
Une onde courte améliore la résolution mais le signal est faible, limité en profondeur et sera pollué par des signaux parasites ce qui engendrera du bruit à l'écran.
Inversement une onde plus longue permet de mieux pénétrer la couche d'eau, de réduire le bruit mais la précision est hautement altérée.

La distance entre les deux poissons est < à la longueur d'onde, on verra bien deux poissons à l'écran

Fonctionnement du CHIRP


Le principe du CHIRP est de conjuguer signal long, puissance du signal et précision...ce qui est antinomique avec ce que je viens de vous raconter juste auparavant.
Au lieu d'envoyer simplement un signal de fréquence fixe, la technologie CHIRP module un signal de fréquence fixe (nommé 'porteur' en physique) sur une plage de fréquences comme de 130 à 210kHz.
La modulation de fréquence créé un signal avec une 'signature' unique.

Modulation de fréquence

Dès que le signal revient au transducteur, il temporise pour recevoir la totalité du signal (qui est long) puis compresse le signal grâce à une fonction de corrélation entre le signal reçu et la forme de signal attendue. Le résultat en sortie de ce traitement électronique est un signal court de grande amplitude. C'est la durée en temps de cette courte impulsion qui va déterminer la résolution d'un signal CHIRP. Cette durée s'avère être approximativement égale à la durée 1/largeur de bande.
Avec cette technique on obtient une résolution (séparation de cible) non pas en se basant sur la longueur d'onde mais sur la différence des fréquences qui ont servis à la modulation (appelée largeur de bande ou bande passante).

La compression du signal permet d'obtenir une excellente résolution





Pour résumer:

  • Le CHIRP envoie un signal ultrason modulé sur une plage de fréquences comme pour une radio FM.
  • Ce signal modulé possède une fréquence sous-jacente fixe nommée fréquence porteuse.
  • La durée d'envoi de l'ultrason est bien plus importante qu'en fréquence fixe.
  • La longueur d'onde très importante ne détériore pas la résolution.
  • La résolution d'un signal CHIRP est déterminée par la plage de fréquences du signal modulé, plus grande est cette plage, meilleure sera la résolution.



Comparaison des résolutions théoriques CHIRP vs mono fréquence:
La précision des sondeurs mono fréquence est simple à calculer c'est approximativement :
Résolution = Longueur d'onde * Vitesse du son / 2
avec Longueur d'onde = (1 / fréquence) * nombre de cycles.
Pour un sondeur de fréquence 200kHz et de 17 cycles (donnée variable); une vitesse du son à 1500m/s; la résolution est d'environ  6.5cm.
Pour un sondeur de fréquence 50kHz, la résolution en supposant l'envoi de 20 cycles est de 30cm.

Même exercice pour le CHIRP, par exemple pour une plage de fréquence de 95 à 155 kHz, la largeur de bande est de 60kHz :
Résolution = Vitesse du son / (2 * Largeur de bande)
Résolution = (1500) /(2 *60 000) = 1.25cm

Pour une plage de fréquence de 25-45kHz on perd en résolution :
Résolution = (1500) /(2 *20 000) = 3.75cm

Sur les basses fréquences le gain est considérable, c'est dans ce domaine que les transducteurs CHIRP sont bien supérieurs aux monofréquences.

Mon avis sur le CHIRP

La puissance de la technologie CHIRP dépend grandement de la qualité du matériel. Depuis 2017 on peut noter un gain de qualité sur les sondeurs grand public comme les Humminbird Helix G2N ou les  Raymarine Dragonfly qui fournissent ouvertement les plages de fréquences balayées. Les marques qui ne publient pas ces valeurs

Le CHIRP haut de gamme utilise un traitement matériel/électronique qui nécessite une puissance de calcul supérieure et donc du matériel plus cher. Avec les transducteurs Airmar ou Raymarine, le traitement est purement électronique, bien plus efficace, le prix global d’un bon transducteur CHIRP est supérieur à 1000€…
Les leaders du marché communiquent ouvertement sur les caractéristiques de leur matériel, notamment les angles, les plages de fréquences supportées et un indicateur de performance nommé Q qui se situe entre 1 et 35. Un Q élevé pour les premiers prix, un Q de 1 ou 2 correspond aux plus performants avec une puissance de signal élevée, une excellente qualité des composants électronique et une large bande passante qui garantissent une excellente résolution.

Pour conclure, le vrai CHIRP a un coût. Son intérêt principal est l’excellente résolution à basses fréquences et la puissance du signal généré qui permet d’atteindre de grandes distances. En mer ou dans les grands lacs alpins, utiliser un transducteur CHIRP apporte un énorme gain de résolution et de réjection de bruit, pour les transducteurs CHIRP premiers prix on gagne à basse fréquence mais la révolution est très loin d’être au rendez vous et la promotion faite au CHIRP est surtout du marketing.

Que propose les constructeurs ?


  • Chez Humminbird, le CHIRP est proposé sur les gammes HELIX G2 et G2N de série, et sur les ION et ONIX avec achat de la black box ou 'boite noire' SM3000 et l'achat d'un transducteur CHIRP compatible.


Black box Humminbird SM3000

A noter que les séries Helix G2 et Helix G2N proposent la technologie CHIRP 'built-in' avec les plages de fréquences communiquées.
  • Low CHIRP : 28-64 kHz => résolution 2cm
  • Medium CHIRP : 65-135kHz =>résolution 1cm
  • High CHIRP : 135-250kHz => résolution 0.65cm

Humminbird Helix 12



  • Chez Lowrance, les anciennes séries Elite, les nouvelles Hook et Elite Ti proposent un CHIRP que j'appelle 'bas de gamme' puisque le traitement du signal est logiciel. La plage de fréquences non communiquée doit être faible. A noter que la sonde Lowrance TotalScan  regroupe le CHIRP le StructureScan, et le DSI en un seul transducteur. Le mode High CHIRP envoie des sons autour de 200kHz et Medium CHIRP autour de 83 kHz.
Dans le haut de gamme, la série HDS reçoit aussi le CHIRP à condition d'y ajouter le boitier Lowrance SonarHub et une sonde compatible (Airmar, Raymarine, etc..)

Lowrance SonarHub


  • Chez Garmin, la règle des boitiers est aussi respectée puisque la marque propose 3 boîtiers avec des capacités différentes, les GCV 10, GCV 25 et GCV 26 qui s'interfacent avec la gamme GPSMAP. Libre à vous ensuite de choisir la sonde CHIRP compatible.
Garmin propose aussi un transducteur CHIRP, sur le même principe que la gamme Elite/Hook de Lowrance,le Garmin DownVU CHIRP 500W. On peut saluer la transparence de Garmin qui contrairement à Lowrance indique les fréquences balayées avec ce transducteur : 245-275 kHz et 445-465 kHz (2.5cm de séparation de cible théorique avec le calcul indiqué au dessus).
Garmin DownVU CHIRP 500W



Pour aller plus loin:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Compression_d%27impulsion

L'annonce des nouveautés 2017 en matière de sondeur est le bon moment de vous guider vers votre achat. Cet article est conçu plus particulièrement pour les float tube.

Pourquoi utiliser un sondeur sur un float tube?

C'est la première question à se poser, à quoi va me servir un sondeur ?
Détecter les bancs de poissons ? analyser les reliefs du fond. voir son leurre en verticale pour régler la hauteur au dessus du fond ? voir les poissons attaquer le leurre ?

Si vous pêchez en verticale seulement et que vous disposez un d'un budget limité vous choisirez un sondeur 2D.
Si vous souhaitez explorer de nouveaux spots et avoir plus de détails, vous pouvez passer sur un sondeur Down Imaging (Humminbird) ou Down Scan Imaging (Lowrance) qui vous permettra en vous déplaçant à allure constante de vous fournir une image plutôt réaliste de ce qu'il se passe sous votre float.
Pour une prospection très large ou vous souhaitez cartographier vos spots, vous pouvez utiliser un sondeur Side Imaging (Hummninbird) ou Structure Scan (Lowrance) qui vont fournir une excellente représentation jusqu'à 120 mètres de chaque côté du float.
Cette technologie est bien plus utile en bateau puisqu'on peut parcourir de plus grandes distances, l'utilité est plus limité en float.
Je vous renvoie vers un article écrit il y a quelques temps qui vous explique plus en détail les différentes technologies.
http://wallstreetfishing.blogspot.fr/2013/12/comment-choisir-son-sondeur-peche.html
http://wallstreetfishing.blogspot.fr/2014/02/chosir-son-sondeur-part-2.html

Quid du GPS

C'est souvent le composant qu'on sacrifie par manque de budget. Personnellement mon sondeur Lowrance 5x HDI n'en possède pas mais j'avoue regretter.
Il m'est arrivé en compétition float tube de tomber sur un banc de perches, j'ai attrapé une perche puis à cause d'un vent assez fort j'ai dérivé et il m'a été impossible de retrouver l'endroit exact de mes prises, bref de quoi être frustré ! Avec le GPS j'aurais pû  marquer la zone et y revenir.

Quid de la sonde

Vous verrez sur les descriptifs de chaque appareil, sonde TA ou TR. Pour un float tube choisissez TA qui signifie Tableau Arrière (TRaversante pour TR).
Les sondes TA sont destinées à être fixées à l'arrière un bateau, les fixations sont à vis, c'est la solution la plus simple à monter et la moins cher. Les sondes traversantes doivent être montées sous le bateau après avoir percer un trou.
Sonde TA (Tableau arrière)

Fixation

N'étant pas très bricoleur j'ai acheté pour fixer mon écran ainsi que ma sonde le modèle Pike N Bass, plutôt simple et efficace avec sa sangle il s'adapte à toute taille de float tube. Le support étant en composite on peut fixer n'importe quel modèle d'écran en vissant simplement.

Support de sonde pour float tube Pike N Bass

Batterie

Pour un float tube une batterie plomb étanche de 4Ah ou 7Ah est largement suffisante.
Je recharge la mienne avec un des meilleurs chargeurs le CTek, il entretient la batterie, la charge doucement, la désulfite, on peut le laisser brancher et l'oublier, bref quand on n'est pas spécialement à l'aise avec l’électricité c'est assez rassurant.
J'ai écrit un article assez complet il y a quelques mois sur les batteries que vous trouverez ici.

Batterie Power Sonic, idéal pour un sondeur

Chargeur CTek, l'un des meilleurs du marché

Quelle taille d'écran ?

Un écran situé entre 3 pouces et 5 pouces est l'idéal pour un float.
Choisir un écran 3 pouces c'est bien quand on a un budget limité, monter à 4 ou 5 pouces pour le confort et avoir une bonne définition c'est tiptop.
Aller au delà cela commence à devenir une vraie télé, à réserver à ceux qui ont un budget élevé.

Quel sondeur pour quelle utilisation ?

Lowrance Hook

La série des Hook a fait ses preuves, les appareils sont robustes, bien conçus et efficaces pour un prix tout à fait abordable. Les modèles équipés du CHIRP sont cependant moins performants que leurs homologues cités plus bas. Les appareils avec un 'x' sont livrés sans GPS.
Lowrance Hook 5 CHIRP


  1. Lowrance Hook 3x. Son écran relativement petit est adapté aux float tube, il ne possède que le mode 2D. La sonde permet de basculer d'une vue large (60°) pour chercher les bancs de poissons à un mode un peu plus précis pour mieux dessiner les reliefs du fond (20°). Tarif 129€.
  2. Lowrance Hook 3x DSI. Ce sondeur ne propose que le mode Down Scan Imaging qui permet d'avoir une vision précise de ce qu'il se passe sous le float tube. Le DSI n'est utile et efficace qu'en déplacement continu. Si vous comptez vous en servir en verticale, passez votre chemin ce modèle n'est pas fait pour vous. Tarif 159€.
  3. Lowrance Hook 4 CHIRP ou Hook 5 CHIRP. Cet appareil est un bon choix pour ceux qui veulent le CHIRP, le Down Scan Imaging et le GPS dans un budget limité. La taille de l'écran est un bon compromis pour un float tube et embarque toutes les fonctionnalités essentielles. Tarifs entre 279€ et 478€ sans cartographie.

Humminbird Helix 5 G2

Nouveautés 2017, les versions G2 de l'Helix sont d'excellents choix pour les float tube, ils font clairement figure de référence. En taille 5 pouces la définition de l'écran est de 800x480. Les trois choix proposés vous permettront de pêcher en verticale, de repérer les bancs de poissons et pour le Down Imaging d'avoir une vue quasi photographique de la couche d'eau.
Humminbird Helix G2 CHIRP DI

Pour le float tube je vous conseille trois modèles:

  1. Le Humminbird Helix 5 G2 HD 2D. Cet appareil ne possède pas de GPS, sa sonde 200kHz/83kHz 20°/60° est idéale pour les pêches en verticale, la détection des bancs de poissons et le dessin des fonds. Tarif 359€.
  2. Le Hummibird Helix 5 G2 CHIRP 2D HD. Équipé d'un GPS, d'une sonde CHIRP de bonne qualité et d'AutochartLive. Idéal pour ceux qui veulent enregistrer des points GPS (Waypoints) et ceux qui désirent une grande précision dans la détection. Tarif 539€ sans cartographie.
  3. Le Hummibird Helix 5 G2 CHIRP DI. Ce modèle reprend les qualités et fonctionnalité du sondeur cité précédemment en ajoutant la fonction DownImaging CHIRP qui vous offre une vue presque photographique. Tarif 615€ sans cartographie.

Garmin Striker

Le striker est un nouveau concurrent pour Lowrance et Humminbird en eau douce. Pour gagner des parts de marché Garmin propose la série Striker à tarif très compétitif. C'est une gamme taillée pour les float tube/Kayaks et petites embarcations.
La définition d'écran de 800x480 est très bonne, un GPS est inclus mais sans cartographie pour voir vos dérives et marquer des waypoints. Le DownVü CHIRP est disponible en plus de la 2D CHIRP. Les angles sont de 15° et 45°. Un excellent choix à un prix très compétitif.
Tarif entre 217€ et 329€.
Achetez le Garmin Striker 4DV
Achetez le Garmin Striker 5DV

Garmin Striker

Raymarine Dragonfly DVS

La série Dragonfly DVS répond à tous les critères pour un float tube. Facile à configurer et à utiliser, on bénéficie de l’expérience de Raymarine dans cet appareil de moyenne gamme accessible au plus grand nombre.
La définition d'écran de 800x480 est comparable à la série Helix G2. Dépourvu de GPS vous avez tout de même la  2D CHIRP et le DownVision CHIRP. En 2D, le faisceau CHIRP balaye entre 170kHz et 230kHz sur un angle de 25°. Cet appareil sera utile pour la verticale et avoir une belle vue photographique de la couche d'eau.
Disponible en taille 4 ou 5 pouces. Tarif entre 319€ et 459€.
Achetez le Dragonfly 4DVS
Achetez le Dragonfly 5DVS


Raymarine Dragonfly DVS

Deeper

Le sondeur sans fil Deeper est un choix à considérer en Float Tube, un support est spécialement conçu pour les embarcations (Flexible Arm Mount). Seule la sonde est incluse, vous utilisez votre smartphone ou tablette comme écran grâce à l'application Deeper téléchargeable gratuitement.
Deeper propose une sonde bi-faisceaux 290kHz/90kHz d'angles 15° et 55°.
Avec ces angles vous bénéficiez d'une précision des reliefs du fond ainsi qu'un balayage assez large pour détecter les poissons. Le GPS n'est pas disponible, le Down Imaging non plus.
Consultez l'article qui présente les différentes versions des Deeper. Tarifs entre 209 et 299€.
Achetez le sondeur Deeper Pro+.

Sonde Deeper