Commencer la pêche du chevesne aux leurres. Conseil sur le matériel, les leurres et les techniques de pêche

S'il y a bien un poisson qui a vu sa côte remonter ces dernières années c'est bien le chevesne.
Bien que ce soit un cyprinidé, le chevesne est omnivore. Le poisson est robuste, abondant et on peut le traquer à toutes les saisons. Quand les autres poissons ne mordent pas en plein été sous le cagnard c'est bien lui qu'il faut chercher !
On le trouve dans de nombreuses rivières de secondes catégories et dans certains étangs, transportés par des oiseaux ou par des pêcheurs qui s'en servent comme vif.

Le chevesne est un poisson grégaire, il se déplace en groupe de plusieurs individus de même taille. Assez opportuniste, il se nourrit d'insectes, de mollusques aquatiques, de végétaux. En grandissant il devient également piscivore.
Sa particularité est d'être un des rares poisson qui n'hésite pas à trahir sa présence en nageant tranquillement en surface. Il est particulièrement méfiant quand il se dévoile, l'approche, la qualité des lancers et la discrétion sont primordiales. Petit conseil pour le traquer: le chevesne se pêche mieux seul... évitez d'y aller en groupe de copains.

La taille des chevesnes que vous prendrez aux leurres se situe le plus souvent entre 30cm et 55cm.






Matériel

Le chevesne est un poisson qui dépasse rarement les 55/60cm. Selon que vos spots soient un fleuve, une petite rivière, avec peu de courant ou beaucoup de courant on choisira selon la situation une canne de puissance UL (Ultra Light) jusque M (Medium) pour prendre du plaisir au combat.
L'association avec un moulinet taille 1000 ou 2500 de type Shimano SymetreShimano Exage ou Stradic sera suffisant pour absorber les premiers rush qui peuvent être puissants, après quelques secondes le poisson commence à s'épuiser.

Pour le bas de ligne, pour tromper sa méfiance privilégiez le fluorocarbone, sauf pour la pêche à l'insecte ou le nylon a la propriété de ne pas couler, dans ce cas il n'est nécessaire d'opter pour un diamètre assez faible (entre 15/100 et 18/100 selon la taille des poissons cherchés).




Les méthodes de pêche

Je ne vais aborder ici que la pêche aux leurres artificiels même si ce poisson se prend avec bien d'autres techniques (au pain, au ver de terre, à la sauterelle, etc..).

Le plus simple des leurres qui fonctionne est la bonne vieille cuillère, le chevesne n'a pas une grande gueule donc privilégiez les petites tailles, les cuillères à truite font très bien l'affaire.

Les mini spinners et autres petits leurres à palette comme les spinmad, stream roller d'Illex sont aussi de bons leurres quand les poissons sont actifs.

Les poissons nageurs de type jerkbaits et crankbaits sont très efficaces, j'adore les utiliser dans les zones de courant ou les chevesnes sont en activité ou tout simplement en power fishing pour peigner la rivière. L'animation dépend des jours, j'en ai pris sur des animations très agressives et rapides, et d'autres fois sur une animation minimale, en linéaire simple ou par petit twitchs espacés de quelques secondes.
En Jerkbait j'utilise des leurres à perches/truites, le Lucky Craft B'Freeze en taille 65 ou 78, le Illex Tiny Fry 50 ou le Sebile Puncher.

En crank, le fameux Shorty (LUD45) de Décathlon m'a rapporté bon nombre de poissons, mais également les Illex Chubby .





Les topwaters sont aussi sympa à sortir à la belle saison, un petit popper ou un stickbait en colorie foncé animé en walking the dog peut vous apporter de belles sensations !
Popper conseillé: Illex SK Pop
Stickbait conseillé: Lucky Craft Sammy 65 ou 85

Le mini jig est un bon challenger, il peut ressembler à un insecte. Associé ou non à un leurre souple en trailer on peut l'animer en récupération linéaire, en effectuant de petit sauts sur le fond ou avec les modèles les plus légers en le lançant derrière la queue du chevesne et n'effectuant qu'une animation minimum. Le lancer en amont avec contrôle de la dérive lui réussit également très bien. J'utilise avec succès les mini jig de Keitech ainsi que les mini rubber de Tiemco.
Mono Spin Jig Keitech


Les leurres souples ont aussi la faveur des chubs, notamment les shad de 2 ou 3 pouces sur tête plombée ramené en linéaire ou en dent de scie. Quelques bonnes références: Sakura Slit Shad, Reins Rockvibe, Megabass Rocky Fry.

Megabass Rocky Fry

Sur les poissons méfiants on peut varier la présentation avec un montage drop shot avec un Worm, un leurre finesse ou un shad.
Autre conseil, n'hésitez pas à pêcher en Wacky avec un worm weightless de 3 ou 4 pouces (imitation de verre avec hameçon simple planté au milieu, sans plombage), vous aurez de bonnes surprises !

Au printemps il est aussi intéressant de pêcher avec des imitations d'insectes aquatiques. En drop shot ou sur tête plombée vous grattez très lentement le fond.. s'il y a du chevesne ou même du barbeau dans la zone les touches ne devraient pas se faire attendre... Je pense notamment à la marque japonaise Nikko distribuée par Ultimate Fishing qui fabrique la très réaliste Oni Choro qui imite une larve d'éphémère ou la Kurokawa Mushi qui est une imitation de larve de porte bois.

Nikko Oni Choro



Chevesne à l'ombre, pêchez à l'insecte!


La dernière technique, la plus excitante, que je considère comme "reine" est la pêche à l'insecte flottant. Le Tiemco Panic Cicada, le Reins Insecter et le Illex Woodlouse, pour ne citer qu'eux, sont les valeurs sûres de cette technique. Pour en savoir plus sur cette technique, je vous engage à lire mon article dédié à ce sujet.
Chevesne au Illex Woodlouse... en décembre




Partager sur:

Sébastien Merceron

Ajouter un commentaire:

0 commentaires, ajouter le votre