Test de la canne Daiwa Crosscast 2 Rocky Shore, pour la pêche du bord en mer. Idéale pour traquer le bar aux leurres de type poissons nageurs, casting jigs, topwaters et leurres souples.

J'ai eu l'occasion de visiter l'île de ré courant juin. Pour ce petit séjour en famille j'avais tout de même prévu du matériel pour essayer de prendre du poisson sur un spot en bas de ma location, une longue plage de sable avec un estran composé d'une zone rocheuse.
Je cherchais donc une canne polyvalente capable de lancer assez loin même en cas de vent de face pour pêcher le bar et la dorade aux casting jigs, leurres durs et leurres souples. J'ai donc choisi la canne Daiwa Crosscast II Rocky Shore qui correspondait à mes critères techniques et financiers.

Canne Daiwa Crosscast II Rocky Shore

Les caractéristiques

Puissance : 14g / 56g
Poids : 201 g
Brins: 2 brins égaux
Longueur totale : 2m82
Longueur brins : 1m44
Action : De pointe
Emmanchement: Inversé

Livrée avec un fourreau en tissus de bonne qualité composé de deux compartiments.

Fourreau Daiwa CrossCast II Rocky Shore

Pour quel usage ?

Comme son nom l'indique cette canne est destinée aux pêcheurs du bord. Elle est idéale pour pêcher à partir d'une plage, de rochers ou d'une digue.

Avec sa longueur de 2m82 on atteint de belles distances de lancers. On peut atteindre facilement les premières vagues, des courants de baïnes, des zones rocheuses, c'est même indispensable pour pêcher dans des conditions difficiles notamment en journées très venteuses.

Montée avec un Shimano Stradic 4000 FI qui pèse 328g, la canne s'équilibre quelques centimètres au dessus de la poignée. Elle a donc tendance à pointer naturellement vers le bas, problème inhérent à presque toutes les cannes longues. C'est un avantage pour les leurres durs qui s'animent canne basse mais en chipotant c'est un (petit) peu plus fatiguant pour les animations canne haute si on pêche toute une journée.

Pour quels leurres ?

Son action étant de pointe j'ai validé avec succès son utilisation avec les casting jigs de 10g à 35 g. Les castings jigs partaient comme des fusées, avec la longueur de la canne on peut bien contrôler la descente.
J'ai aussi testé cette canne avec le célèbre Lucky Craft Flash Minnow 110, la longueur de la canne n'est pas un problème pour effectuer de bons twitchs, le leurre se désaxait parfaitement et je sentais bien les vibrations dans le talon .
Idem pour le Lucky Craft Sammy 115 en plus de se lancer loin on peut imprimer un beau Walking The Dog sans être dérangé par la longueur.

Ensemble Shimano Stradic 4000FI + Daiwa Crosscast II Rocky Shore


Ses points forts

- La longueur est un bon compromis entre distance de lancer et maniement des leurres.
- Bon rapport qualité / prix
- Polyvalence
- Fourreau de bonne qualité
- Solidité
- Plage

Ses points faibles

- Canne qui mériterait de perdre 20/30 grammes pour être au top.
- Encombrement

Conclusion

La canne est de conception solide, on sent qu'on tient un blank qui devrait durer dans le temps.
J'ai été par contre un peu dérangé par l'encombrement dans mon Scenic. Quand on part en voiture en vacances avec des enfants elle n'est pas évidente à caser.

Le talon est d'une taille parfaite, ni trop courte, ni trop longue. Il est suffisamment long pour faire bras de levier au moment du lancer mais n'est pas dérangeant pour animer correctement les leurres.

Cette Rocky Shore est située sur le segment de la moyenne gamme, je la conseille vraiment pour ceux qui ne veulent pas dépenser plus de 300€ pour les cannes hauts de gamme comme la Smith Dragonbait Seabass, Daiwa Tournament ou les Tenryu.

La résonance est très correcte et confirme tout le bien que je pense des produits Daiwa.

Prochains essais en seine pour traquer le sandre et en Bretagne fin août. 


Acheter la Daiwa Crosscast II Rocky Shore sur Pecheur.com
Partager sur:

Sébastien Merceron

Ajouter un commentaire:

0 commentaires, ajouter le votre