Test et avis du nouveau kayak gonflable Savage Gear High Rider 330.




Depuis l'annonce d'un Kayak Savage Gear l'été dernier, je guettais l'arrivée en magasin des premiers modèles.
Après une commande effectuée chez pecheur.com le Kayak est arrivé à la maison en cette fin d'automne, impatient je l'ai testé dans la foulée. Je vous livre mes premières impressions.

Caractéristiques

  • Kayak gonflable
  • Plancher glonflable plat avec technologie dropstitch
  • Toile PVC renforcée 0.9mm
  • Valves sécurisées de type Summit
  • Support de pagaie situé à gauche du kayak
  • Charge Maxi: 200kg
  • Longueur : 330cm
  • Largeur : 98cm
  • Largeur intérieure : 45cm (mesuré)

Unboxing

Premier constat à la réception du colis, le carton est relativement lourd, 20kg, j'en parlerai un peu plus bas.

Kayak tout juste déballé

On trouve dans le colis :
  • une pompe à pied
  • une pagaie en trois sections
  • le plancher gonflable
  • la structure du kayak également gonflable
  • le siège gonflable
  • trois planches en alu
  • la quille
  • un kit de réparation (colle + patchs)
  • une feuille en anglais avec des images pour l'aide au montage

Kit de réparation

Au bord de l'eau


Il m'a fallu la première fois environ 20/25 minutes pour installer complètement le kayak et 15 minutes la seconde fois avec une pompe double flux.
  1. On gonfle premièrement à environ 20% les deux boudins.
  2. On y installe le plancher puis on le gonfle complètement.
  3. On finit de gonfler les boudins à 0.25 bar.
  4. Les trois planches alu s'installent en faisant glisser des appendices dans des ornières.
  5. Quelques coups de pompe pour le siège.
  6. Pour terminer il faut installer la quille avec son clip.

Installation du banc

Pas de difficulté particulière, la seule étape délicate est le positionnement du plancher. Il faut être précis et bien le centrer au risque de devoir dégonfler les boudins pour bien le repositionner.

Le kayak est composé de trois chambres à air, indépendants le boudin gauche + droite ainsi que le plancher. Les valves Summit sont ce qui se fait de mieux, c'est sécurisant, facile à utiliser.

Valve sécurisée

Le dossier est large et confortable, je l'ai mesuré à 50 cm, ce qui convient aux gros gabarits. Le double fourreau à l'arrière du dossier est vraiment pratique pour ranger les cannes ainsi on évite le risque de les faire tomber à l'eau.


Le plancher est basé sur la technologie drop stitch qui permet de gonfler à haute pression et de garder une forme plate. Le kayak est stable. On peut se mettre facilement debout sur des zones calmes, s'il y a des vagues il faut être un peu plus équilibriste.

Possibilité de régler la position de la pagaie





La proue du kayak est en plastique dur pour protéger la chambre à air d'éventuels chocs. La proue est plate, ce qui rend possible l'ajout d'un moteur électrique et/ou un sondeur.

Mon avis sur le Kayak High Rider 330

Citadin, habitant en appartement, je possédais jusque là un float tube Outcast Super fat Cat. Bien que super confortable et robuste j'avais quelques frustrations quant à mon style de pêche. La rivière proche de chez moi est gavée de chevesnes, je les traque le plus souvent à vue.
En float tube j'étais trop bas pour les chercher, mais n'ayant pas la place pour une barque, le kayak gonflable répond parfaitement à mon besoin. Je suis haut sur l'eau, je peux même pêcher debout.


La prise au vent n'est pas négligeable, un vent soutenu pourra vite vous faire dériver et parasiter votre session.

On peut améliorer le kayak en ajoutant un combiné sondeur/traceur. L'écran peut être positionné sur le banc placé à l'avant, je conseille une taille de 7" au minimum, la sonde peut être placé à l'arrière grâce à des patchs et un support destiné initialement aux moteurs électriques. Lien vers les patchs, Lien vers le support de sonde.
Support de moteur électrique .. ou de sonde


L'avantage par rapport au float tube est indéniablement la vitesse de déplacement même en remontant le courant. Avec l'aide d'un sondeur/gps, la possibilité de refaire des dérives sur des spots marqués est un plus indéniable. 

Le poids à vide de 20 kg parait peu mais si on ajoute le matériel de pêche + le sondeur + la batterie on ne peut bien évidemment pas porter sur de grandes distances. On peut choisir de s'équiper d'un chariot de type railblaza pour déplacer le kayak gonflé jusqu'à la mise à l'eau.

Le prix de 799€ est correct au regard des autres kayaks gonflables du marché, les prestations sont bonnes, la finition est soignée.


Achetez le kayak Savage Gear High Rider 330 sans frais de port chez pecheur.com 


Partager sur:
Suivant
This is the most recent post.
Précédent
Article plus ancien

Sébastien Merceron

Ajouter un commentaire:

0 commentaires, ajouter le votre