Articles par "shore jigging"
Affichage des articles dont le libellé est shore jigging. Afficher tous les articles
Quand vient le moment de partir en vacances en bord de mer il est toujours compliqué pour nous les pêcheurs d'eau douce de savoir quels poissons seront présents et quel matériel emmener pour pêcher du bord sachant que la voiture est déjà bien remplie par les bagages de la famille.

Préparez votre voyage

Avant de partir, je vous encourage à effectuer quelques recherches sur internet.
Le premier réflexe est d'explorer les spots via google maps pour repérer à l'avance ou sont les digues, les endroits rocheux, les ports, les estuaires, les presqu’îles et les plages.
On peut aussi glaner quelques infos sur les forums spécialisés comme Freestyle Fishing. En se présentant correctement et en étant cordial les membres livrent généralement des bons conseils on peut avoir des réponses précieuses sur les techniques à utiliser, les poissons qu'on peut espérer pêcher et pour les plus partageurs des indications sur quelques spots productifs.
Un autre source d'information est le site GeoPortail qui met à disposition les cartes littorales (cartes marines). Et au niveau mondial l'incontournable site de Navionics.
Attention les hauteurs d'eau affichées sont celles correspondantes au plus petit coefficient de marée possible, il faut additionner à la sonde de la carte la hauteur d'eau indiquée sur l'annuaire des marées. Du fait de faibles marées les sondes des cartes marines sont à peu près corrects toute l'année en méditerranée (la marée varie de 20 à 30 cm...).
Une fois sur place, n'hésitez pas à aller dans le magasin de pêche le plus proche (on a toujours un dernier leurre à acheter). Les vendeurs ne sont pas avares en conseil.
Carte marine de Bénodet dans le Finistère



Les Spots à prospecter

Selon qu'on passe ses vacances en Bretagne, dans les landes ou sur la côte d'azur les configurations seront bien différentes mais toujours possibles.
La pêche dans les ports est souvent productive, bien que la plupart du temps elle soit interdite. Privilégiez les ports de commerce aux ports de plaisance, il y a généralement moins de contraintes.
Il est par contre possible de pêcher la digue d'un port mais côté mer/large, vous ne gênez pas les plaisanciers donc la capitainerie ne vous dira rien.

Les digues de port sont géréralement très poissonneuses


Dans les endroits soumis à marées, il est intéressant de se placer sur la digue à l'entrée de port.
Les petits poissons comme les éperlans et les sprats entreront dans le port à la montante et en sortiront à la descendante. Les prédateurs suivent bien évidement leur garde manger, c'est à ce moment qu'on peut espérer sortir de beaux poissons.

D'autres zones à prospecter sont les rochers qui reçoivent les vagues et autres zones qui brassent de l'oxygène, le bar adore ces conditions.
Les estuaires brassent beaucoup de nourriture pour les poissons, ce sont des zones à prospecter absolument.
Enfin les plages bien que pouvant paraître monotones sont aussi productives même si les lancers doivent être bien plus longs que pour les zones citées précédemment. Sur les plages sableuses, n'oubliez jamais cette règle... ne posez JAMAIS votre moulinet sur le sable... vous aurez sinon beaucoup de travail pour retirer les grains de sable.
Je pense notamment aux Baïnes du sud ouest qui sont aussi dangereuses que productives, elles regorgent entre autres de lançons et d'anchois qui viennent se nourrir dans le brassage de l'eau.

Avec les activités nautiques de la période estivale, les meilleurs moments sont le matin à l'aube et à la tombée de la nuit.


Le matériel

Comme il est difficile de caser en voyage une canne en voiture, en train ou en avion j'ai opté pour une canne de voyage en 4 brins de chez Savage Gear Roadrunner (3-16g) mesurant 2m13 qui est passe partout. Je possède aussi une canne plus longue et plus puissante la Daiwa Rocky Shore (14-56g), 2 brins, mesurant 2m83 que je peux tout de même emporter quand on n'est pas trop chargé et qui me permet de lancer mes jigs, leurres souples et leurres durs derrière les premières vagues.

Il y a souvent des réticences à utiliser ses beaux moulinets d'eau douce pour la mer mais avec un bon entretien et le passage sous le robinet le soir je n'ai pas de problème.
J'utilise deux moulinets, le Shimano Symetre 2500 garni de tresse PowerPro pour les pêches légères et un Shimano Stradic 4000 pour ma canne Daiwa Rocky Shore qui possède une bobine avec plus de contenance et un frein plus puissant pour des plus beaux spécimens.
Attention au sable et au sel qui se faufile facilement dans les engrenages des moulinets, pensez à bien rincer le matériel abondamment à l'eau douce et de procéder à la fin de vacances à un éventuel nettoyage / regraissage.


Le baitfiness est à la mode en eau douce, je le déconseille en bord de mer car ce sont souvent des zones un peu venteuses et si vous avez le vent de face votre combo va plus vous desservir qu'autre chose.


Le choix des leurres
Je ne vais pas faire l'inventaire de tous les leurres qui prennent du poisson en mer mais juste un éventail représentatif régulièrement utilisé et éprouvé.

Dans la famille des leurres souples, on peut citer la famille des slugs qui sont des imitations de lançons.
Les fameux Megabass X-Layer est pourvu d'une grande souplesse, d'une odeur forte et d'un attractant. Sa forte propension à prendre du poisson a rendu ce leurre très populaire pour la traque des bars.
Un autre slug beaucoup utilisé et moins cher que le X-Layer est le Lunker City Slug Go. De conception plus simple mais plus résistante, il est tout autant efficace. Pour la traque des vieilles qui ont tendance à beaucoup abîmer les leurres souples mieux vaut privilégier ce leurre.

Megabass X Layer


Pour pratiquer le Rockfishing, je vous conseille les Marukyu Power Isome en taille L (11cm).
Ce sont des imitations de vers type néréides. Ils sont aussi réalistes et pêchant que fragiles...
Je les monte sur petites têtes plombées Daiwa ou encore mieux en montage drop shot.

Marukyu Power Isome sur TP daiwa

Ce qui marche en eau douce marche la plupart du temps en eau salée, vos shads préférés sauront aussi prendre des poissons de mer.
Un choix de shads mesurant de 2" à 5" sera suffisant.
On peut citer en vrac les Keitech Swing Impact, Keitech Easy Shiner, les Reins Rockvibe Shad ou les Sawamura One Up.
Il y a une marque française qui cartonne véritablement chez les pêcheurs en mer mais qui n'est pas encore trop connue en eau douce, c'est la marque Fiiish avec son Black Minnow. Fiiish a conçu des têtes plombées adaptées à ses leurres, le système d'accroche de l'hameçon texan nécessite un petit coup de main même si tout est indiqué sur le dos de la boite ou même sur leur site internet. La première fois ce n'est pas si évident à monter mais on prend vite le coup de main. Il faut juste savoir qu'une tête plombée est livrée dans chaque paquet mais que l'hameçon Krog est à acheter en supplément..
L'avantage de ce système est que le Shad tient bien en place, il n'est pas nécessaire de le coller à la tête plombée. De plus comme l'hameçon texan est caché dans le corps du Shad on accroche moins et l'ensemble est harmonieux.

Fiiish Black Minnow


Dans la famille des leurres durs encore beaucoup de choix mais quelques leurres stars qui font l'unanimité.
Les jerkbaits comme les Lucky Craft Flash Minnow, les DUO Tide minnow, Jackson Artist font partis des leurres les plus reconnus.
On peut ajouter le Storm Mitsou qui est très bon marché et pêchant.

Jackson Artist


Les Stickbaits et leurres de surfaces font aussi parti des types de leurre à posséder notament pour les chasses ou pour pêcher au dessus des parcs à huitre.
On peut citer le Xorus Asturie 110Storm WTG95, le Lucky Craft Wander, le Illex Water Monitor, le Heddon Super Spook, le Lucky Craft Sammy ou le Zenith Z Claw.

Les jigs métalliques seront aussi de bons alliés pour toutes les espèces, en restant sur du light on peut choisir un modèle comme  Reins Palpuntin,  Tackle House Nabura Deka, Maria Mucho Lucir ou  Mitraspoon. Pour plus de détails sur la technique du shore jigging consulter ici mon article sur le sujet.

Maria Mucho Lucir, 5 cm


Quels poissons pêcher du bord ?

Il est de coutume de dire que la pêche en mer est plus simple qu'en eau douce. La pression de pêche par rapport à l'étendue d'eau et le taux important de prélèvement rend les poissons moins méfiants qu'en eau douce. Ce n'est pas non plus le Pérou, je vous rassure..
L'été vous trouverez sur la plupart des côtes françaises du Bar, des Dorades (grises et royales), maquereaux, des Orphies, des Chinchards, des Tacauds, des Vieilles.
Si vous decidez de prélever (avec grande modération je l'espère) quelques poissons durant vos vacances, sachez qu'il faut couper OBLIGATOIREMENT la partie inférieure de la nageoire caudale. Vous pourriez vous faire verbaliser lourdement si vous le faites pas donc pensez à ammener une paire de ciseaux... Cette mesure a été mise en place pour interdire la revente du poisson à des professionnels.

Comment couper la queue d'un bar prélevé


Pour connaitre les tailles minimales de capture je vous engage à consulter le site de l'Ifremer.
Sachez toutefois qu'il existe une maille légale (différente selon les mers) et une maille biologique. La maille légale étant la taille minimale de prélèvement autorisée. La maille biologique (supérieure à la maille légale) est celle qui certifie que le poisson s'est reproduit au moins une fois. Si vous souhaitez que la ressource ce renouvelle c'est cette maille biologique qu'il faut respecter.
Quelques mailles biologiques des poissons les plus prélevés (disponibles sur wikipedia):
- Bar 42 cm
- Dorade royale et Dorade grise 25cm (22 cm en mediterranée)
Lieu jaune 60cm
- Maquereau 30 cm
- Chinchard 30 cm (23 cm en mediterranée)



Vieille

En rockfishing, vous croiserez des poissons de roche du type Serrans, Oblades, Rougets, Gobies, Rascasses, Chapons et plein d'autres poissons avec de magnifiques couleurs...


Serran écriture au metal jig



On les appelle jigs à lancer, cuillère à jiger, casting jigs, metal jigs, ou jigs tout court ce sont des leurres indispensables quand on pêche en bord de mer (en shore jigging pour les anglophiles). Cette technique se situe à l'opposé de la pêche finesse avec souvent de longues cannes puissantes, de gros moulinets, des leurres lourds, c'est d'une grande efficacité, c'est dynamique, bref on en devient vite accro!

Présentation du shore jigging

En terme de conception, ces leurres sont fabriqués en métal, leur forme est principalement élancée et pour certains ils possèdent plusieurs facettes, ils sont généralement peints dans des coloris souvent bicolores plutôt brillants qui permettent de reflechir la lumière.
L'armement de base est réalisé avec un triple, mais la plupart des personnes enlève ce triple pour le remplacer par deux 'assists hooks' dont je parlerai plus bas.
Ils pèsent entre 3 grammes et plus de 150 grammes ce qui laisse la possibilité de les utiliser en rockfishing, sur une plage, en bateau.


Palms SeaBlade


La grande qualité de ces leurres réside dans leur capacité à pouvoir pêcher par presque toutes conditions météorologique.
Avec du beau temps, ils brilleront et refléteront les rayons du soleil ce qui aura comme effet d'imiter un poissonnet aux écailles argentées.
Avec du mauvais temps, de la pluie, du vent, c'est LE leurre à sortir. Leur forme, leur poids et leur densité font qu'ils atteignent des distances aux lancer très impressionnantes même par vent de face.

En contrepartie, notamment s'ils sont toujours armés de triples, les accrocs peuvent être fréquents...


L'animation, quelle animation ?

Le problème quand on débute avec ces leurres c'est qu'il y a tellement de possibilités d'animations qu'on ne sait par ou commencer. Rassurez vous il ne peut y avoir de mauvaise façon d'animer.

Il y a plusieurs configurations :

- L'animation la plus basique est le simple lancer-ramener. Après avoir lancé le Jig, vous le laissez descendre dans la couche d'eau souhaitée puis vous commencez la récupération en alternant les vitesses. Le choix du poids du leurre et la vitesse de récupération auront une influence sur la hauteur d'eau à laquelle le jig va évoluer. Avec un jig lourd... dur de rester proche de la surface à faible vitesse!

- Sur des chasses en surface, la meilleure et plus facile des situations, vous pouvez lancer le leurre derrière cette zone et sans le laisser descendre dans la couche d'eau le ramener assez rapidement soit en linéaire ou de façon plus agressive en imprimant des coups de cannes secs pour désaxer le leurre. Sur des poissons actifs c'est le carton assuré.

- Sur des poissons moins actifs, entre deux eaux ou proche du fond, après le lancer je laisse descendre le leurre en comptant le nombre de secondes avant qu'il ne touche le fond. Puis je commence par effectuer quelques tirées douces suivies d'un relâché tout en tendant au mieux possible la bannière pour laisser la liberté au leurre mais de pouvoir tout de même sentir les touches qui interviennent souvent à ce moment précis. Au second lancer avec le décompte des secondes effectués au premier lancer, je laisse le leurre moins descendre dans la couche d'eau et j'effectue la même animation, tirées puis relâchés. Et ainsi de suite jusqu'à arriver à la surface. Cette technique permet de peigner toute la couche d'eau et d'essayer de cibler la tenue du poisson. Je peigne la zone en éventail, puis je me déplace, etc...


Les animations en elles même peuvent être variées, laissez parler votre imagination, combiner les mouvements, un jour le lancer-ramener sera le pattern du jour, d'autre fois l'animation devra être en dents de scie, d'autre fois en désaxant le jig avec des coups de cannes secs ou encore en DO-NOTHING (aucune animation) seul le courant fera bouger le Jig, il n'y a pas de vérités pré-établies à la pêche, à vous de trouver l'animation du jour.


Quels poissons ?

Les poissons répondant bien aux casting jigs sont bien évidement les bars, lieus, vieilles, orphies, chinchards, maquereaux, oblades, mulets, denti et autres poissons de roches.


Petite orphie au casting jig


Serran au Daiwa Prisoner 5g

En eau douce, les percidés notamment réagissent plutôt bien à ce type de leurre... A utiliser à la belle saison ou à l'automne.


Spots

Ce qui est bien avec les castings jigs c'est qu'ils sont pêchant un peu partout.
Voici quelques configurations intéressantes:

Les digues de port ou les jetées sont d'excellents spots, selon la configuration vous pouvez pêcher le long de la digue, ou au large, en peignant bien la zone, les poissons ne devraient pas mettre longtemps à trahir leur présence.

Les plages comme celles du sud ouest peuvent être très productive en casting jigs sur le bar notamment. Les fameuses baïnes sont à repérer à marées basses et à prospecter. Une canne longue est obligatoire dans ces conditions (cf. section Cannes ci dessous)

Les enrochements sont aussi excellents, une bonne connaissance des lieux à marée basse permettra de mieux aborder le spot en repérant les rochers et éviter de s'accrocher à chaque lancer.. Les vagues, les remous sont autant d'excellents terrains de jeux pour le bar.

Les estuaires, parcs à huîtres et moulières sont aussi d'autres terrains de jeu...mais attention aux accros!


Fil

J'utilise personnellement la combinaison tresse / pointe de fluorocarbone.
La tresse, avec les distances de lancers obtenues avec les casting jigs, est forcément utile pour bien sentir les touches à la descente et ferrer avec énergie. En terme de taille on prendra une tresse située entre 12/100 et 30/100 ( plus ou moins selon la taille de vos leurres et les spots)
Pour rappel, le nylon bien que plus économique est assez élastique ce qui à grande distance est nuisible à la bonne détection des touches.
Le fluorocarbone grâce à son invisibilité sous l'eau va apporter la discrétion au montage, 2m sont souvent suffisants. En méditerranée l'eau est bien plus claire que sur les autres (mais non moins jolies) côtes françaises. J'utilise une pointe de fluoro un peu plus longue pour plus de discrétion.

Un émerillon est fortement recommandé pour éviter le vrillage du fil.

Chinchard/Severeau au casting jig


Moulinet

Comme je vous l'ai précisé plus haut, les castings jigs sont de vraies fusées. Il faut donc un moulinet avec une bonne contenance de fil comme un Daiwa Caldia en taille 4000, Shimano Stradic en taille 5000 ou un Shimano Saragossa. Pour des castings jigs très légers, votre bon vieux moulin en taille 2500 fera amplement l'affaire.


Canne

Le choix de la canne va surtout dépendre du poids des jigs, de la fréquence d'utilisation et des spots pêchés.
Je peux distinguer deux types de cannes. Une canne courte qui certes limitera les lancers mais permettra de mieux twitcher les jigs. Une canne longue permettra de mieux propulser votre leurre et sera très efficace pour animer en dents de scies.

Quand on pratique le light jigging (avec des jigs < 20grs, certains appelleraient cela ultra light jigging) au bord d'une côte rocheuse, utilisez votre bonne vieille canne M ou MH typée Fast utilisée en eau douce, une longueur de 2m/2m20 suffira largement. Elle permettra de donner de bons coups de scions pour désaxer le leurre, cela donnera un effet de poissons en fuite ou paniqués.
Pour pêcher les plages comme celles du sud ouest ou les baïnes sont des spots de premier choix, il faut une canne longue pour lancer loin derrière les grosses vagues. Une canne longue permettra dans ces conditions de bien contrôler le leurre grâce à un meilleur angle. Des cannes ont été développées pour ce style de pêche comme la Smith Dragonbait SeaBass 100H qui mesure 3m pour une plage de leurre de 15g à 70g.


Canne Smith Dragonbait Sea-Bass 100H

Daiwa offre sur le marché français certainement le choix le plus large avec des prix tout à fait abordables comme la Daiwa Crosscast Rocky Shore, elle mesure 2.82m pour une puissance de 14-56g.
En restant chez Daiwa, dans une gamme inférieure on trouve les procaster game dispo en 2.7 et 3m  et la gamme crossfire pour ceux qui ne veulent pas se ruiner (environ 50€).

Ensuite je peux aussi citer en vrac quelques cannes qui sont tout à fait adaptées à cette technique :
La canne mer Illex Element Rider S210 MH pour des jigs de poids modéré, taille 2m10, puissance de 7-35g.
La Hart Bloody Shore Power 285 qui mesure 2m85 pour une plage de puissance de 20-70g.
La Sakura Shukan Neo 962H qui mesure 2m92 pour une plage de puissance de 40-90g.
La Hart Poizon Heavy Series vendue 132€ de puissance 30-80g pour 3m de long.
Dans le haut et très haut de gamme on trouve la Smith Shore Jigger mesurant 3m de puissance 28-60g.
La Tenryu Shore Dragon est destinée à ceux qui veulent une énorme catapulte puisqu'elle mesure 3m50 !

Les jigs

Difficile de tout lister tellement le marché contient de nombreuses références.
Je vais vous lister néanmoins un mélange de  ceux qui font l'unanimité et ceux que j'ai testé et approuvé.

- Sebile Fast Cast Nouveauté 2016 - disponible en 4g / 7g / 10g / 14g / 21g / 28g / 42g / 56g/ 84g / 150g / 200g.
Sebile Fast Cast


- Sakura Crazy Anchoa Nouveauté 2015 - disponible en 7g (43mm) /20g (60mm) /30g (68mm) / 40g(76mm)

Sakura Crazy Anchoa


- Hart Glaze - disponible en 40g/60g/80g/120g
Hart Glaze


- Molix Jugulo - disponible en  5g/10g/20g/40g/60g/80g
Molix Jugulo


- Tackle House P-Boy - disponible en  15g/25g/35g/50g/65g

Tackle House P-Boy

- Maria Mucho Lucir - disponible en  7g/12g/18g/25g/35g/45g/60g

Maria Mucho Lucir

- Tackle House Nabura Deka - disponible en  3g/6g/9g/14g/20g/30g/40g

Tackle House Nabura Deka


- Ragot Mitraspoon- disponible en  18g/25g/35g/50g/70g/85g/130g

Ragot Mitraspoon


- Ecogear Teibo Jig  - disponible en 4g/7g/14g/20g/28g/40g/60g
Ecogear Teibo jig


- Williamson Herring Jig - disponible en 50g/75g/100g/150g/200g/250g

Williamson Herring jig


Daiwa Prisoner - disponible en 3g/5g/7g/9g/11g
Daiwa Prisoner



- Reins Palpuntin - disponible en 2g/3.5g/5g/7g
Reins Palpuntin


Les assists hooks

Afin d'éviter de nombreux accros dû aux hameçons triples fournis par défaut, il est possible d'armer son jig avec 1 ou 2 hameçons simples nommés 'Assist hooks'. Le ratio de capture n'est pas moins bon qu'avec un triple, il permet d'ailleurs de moins décrocher ses poissons. Cet armement permet en outre d'éviter au triple de se prendre sur le bas de ligne lors d'animations saccadées, ce qui rend le leurre impêchable!
Les poissons attrapent la plupart du temps le Jig dans les phases de descente, il est donc important de placer les assists du côté le plus lourd pour qu'ils soient engamés plus facilement.

Assist hooks Decoy DJ 90



Assist hook Owner sur un Jig